Dossiers d'actualité

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 
 
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Ce mercredi 25 novembre a lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Cette année, le contexte de confinement a malheureusement accentué les tensions familiales, conduisant à une augmentation des violences (les signalements sur la plateforme en ligne « Arrêtons les violences » ont augmenté de 15% depuis le 30 octobre). 

 

Des dispositifs gratuits d’aide et d’urgence sont disponibles à toute heure pour les victimes et témoins de ces violences.

 

Quels sont ces dispositifs ? 

  • Pour recevoir de l’aide et de l’écoute : le 3919, Violences Femmes Info, numéro anonyme et gratuit, disponible tous les jours de 9h à 21h
  • Pour effectuer un signalement en ligne, anonyme et gratuit : la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr est disponible 24h/24 7j/7
  • Pour toute urgence : le 17(accessible par téléphone) et le 114 (par SMS), également disponibles tous les jours, 24h/24.

 

En cas d’urgence, il n’y a évidemment pas besoin d’attestation de déplacement pour fuir. 

 

Vous souhaitez aider ? 

Diffusez autour de vous ces dispositifs d’aide qui peuvent sauver des vies.

affiche

Les infos du Gers

Le 17 pour la police et la gendarmerie.
Un SMS au 114 quand une personne se sent en danger afin que les forces de l'ordre interviennent (nécessité d'avoir le nom de la victime, son adresse précise et le motif de l'appel).
Le 3919, "Violence Femmes Info", gratuit et anonyme. Il propose une écoute, informe et oriente vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge.
Le portail de signalement en ligne des violences sexuelles et sexistes accessible via le site internet https://www.service-public.fr/cmi ou l'adresse www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr
Pas de nécessité d'une attestation de déplacement

Les forces de l’ordre, police et gendarmerie, sont en première ligne pour protéger les femmes et les enfants victimes de violences. Dans ce contexte sanitaire, si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation de déplacement. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence.

Dispositif "Alerte pharmacie"

Au niveau national, le dispositif "alerte pharmacie" de signalement des violences conjugales dans les pharmacies, a été mis en place lors du premier confinement et est pérennisé. Ce dispositif d’alerte permet aux victimes ou à leur entourage d’alerter un·e pharmacien·ne à tout moment afin de faire le lien avec les forces de police et de gendarmerie intervenant alors en urgence.

Sur le département du Gers, avec le Réseaulument Egalité, 70 officines de pharmacie appliquent la convention qui lie l’ordre des pharmaciens d’Occitanie et les forces de l’ordre. Le dispositif est renforcé par un "Kit contre les violences". Ce kit est composé de sachets, servant à l'emballage des médicaments, sur lesquels sont imprimées les informations utiles en cas de violences auxquels s'ajoutent des affiches reprenant les informations et numéros utiles dans le Gers. Les gendarmes et la police iront dans toutes les pharmacies  du Gers afin remettre ce kit et d'échanger avec les pharmacien·nes sur la mise en œuvre du dispositif.

Les structures d’accueil, d’écoute et d’accompagnement des femmes victimes de violences

Les femmes victimes de violences sont considérées comme personnes vulnérables (santé, sécurité, social…) les déplacements sont considérés comme essentiels auprès des associations CIDFF, AVMP, AS,…
La victime doit présenter une attestation motif coché : motif familial impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables.

CIDFF -  Service Accueil de Jour
Sur cette période de confinement, le Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles maintien leur permanence à destination des victimes de violences et de leur enfant.
Lundi au vendredi de 9 heures à 17 heures une permanence en présentiel avec une juriste, psychologue, intervenant social).
En fonction des besoins, des permanences délocalisées seront maintenues en présentiel en fonction des demandes. Les professionnel·les peuvent se rendre sur un site délocalisé lorsque une demande est faite par un partenaire (gendarmerie, mairie...).
L’accueil téléphonique est aussi possible du lundi au vendredi de 9h à 17h au 05 62 63 40 75 et par mail accueilcidff32@orange.fr

AVMP 32
Une permanence en présentiel du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et 14 h à 17 h
Les rendez-vous pour consulter un médecin légiste sont maintenus une fois par semaine en fonction des demandes. Possibilité que la victime puisse être envoyée au cabinet du médecin.

GERS SOLIDAIRE - Numéro Vert Social
Le 0 800 32 31 30 est un numéro départemental ou des professionnel·les répondent aux victimes, les professionnel·les du social au Conseil Départemental sont également très impliqué·es sur l’ensemble du département.

Centre de Planification et d'Education Familiale - CPEF
Le CPEF poursuit même durant le confinement ses actions dans les établissements scolaires, les 6 permanences sont également ouvertes (entretiens autour de la sexualité et des relations affectives, consultation médicale autour de la contraception, test de grossesse, accompagnement autour d’une demande d’IVG, pratique d’IVG médicamenteuse, informations sur les infections sexuellement transmissibles, leur dépistage, préservatifs masculins et féminins gratuits). Les centres sont ouverts à tous et toutes, y compris aux mineur·es, sans autorisation parentale. Le secret et l'anonymat y sont respectés. La gratuité évite de faire appel à la sécurité sociale des parents.
Rendez-vous au 05 81 32 35 00.
https://www.gers.fr/aides-infos-pratiques/enfance-et-famille/la-protection-maternelle-et-infantile/centre-de-planification-et-deducation-familiale-cpef

La protection et l’hébergement d’urgence des femmes victimes de violence et de leur enfant

Les femmes victimes de violence sont orientées via le SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation : 115
Des places en hébergement d’urgence ont été ouvertes sur le Gers.
Les femmes victimes de violences et leur enfant, nécessitant une mise à l’abri pourront être accueillies.

Eviction des auteurs de violences

Par ailleurs, pour favoriser la protection rapide des victimes de violences conjugales, le Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, en lien avec le Ministère de la Justice, a initié en avril 2020 la mise en place, d’une procédure permettant aux parquets de procéder à l’éviction des auteurs de violences conjugales en ayant l’assurance qu’une solution d’hébergement transitoire de l’auteur des violences peut permettre une éviction effective et rapide.

Prestations "Bons taxis" : Faciliter le déplacement des femmes victimes de violences

Ce dispositif permet d’organiser et d'assumer financièrement le déplacement, en particulier en milieu rural, des femmes victimes de violences sans solution mobilité. Il permet leur déplacement pour un hébergement en urgence, une mise à l’abri, une audience au tribunal, un examen médico-légal, des rendez-vous avec les structures d’accueil…

Auteurs de violences conjugales

Une ligne téléphonique dédiée aux auteurs de violences conjugales "Ne frappez pas", aux potentiels auteurs et à leur entourage offre depuis le 6 avril 2020 la possibilité d’une écoute et d’une orientation afin d’éviter les passages à l’acte (08 019 019 11, tous les jours de 9h à 19h).

Demander le Guide

Enfin, le guide à destination des professionnel.les du Gers afin de prévenir et de lutter contre les violences au sein du couple. Un immense merci à celles et ceux qui ont contribué à cet ouvrage. Faites circuler dans vos propres réseaux. Il est sans doute imparfait, nous pourrons suite à vos remarques et commentaires l'améliorer.
Retrouvez-le sur le site de la Préfecture.