Bilan de la sécurité routière 2020

 
 
Bilan de la sécurité routière 2020

Xavier Brunetière, Préfet du Gers, en présence de Jean-Edouard Andrault, Procureur de la République et des représentants des forces de l'ordre, présente le bilan de la sécurité routière dans le Gers en 2020.

Sécurité routière 2020

Bilan de l'accidentologie dans le Gers en 2020

 

Éléments de tendance : Le nombre d’accidents étant relativement faible dans le Gers, pour mieux qualifier et suivre les évolutions, il est nécessaire d’analyser les données sur plusieurs années pour dégager des tendances :

  • la progression du nombre d'accidents corporels se poursuit depuis le niveau le plus bas atteint dans les années 2013 à 2015 (environ 30 %) : 120 en 2015 et 166 en 2019 ;
  • le nombre de tués se stabilise depuis maintenant 6 ans autour d'une vingtaine par an ;
  • une diminution du nombre de tués seniors qui se confirme alors qu'ils représentaient, dans les années 2010 à 2016, 18 % des tués ;
  • une tendance à la hausse de la part des accidents corporels avec alcool ou/et stupéfiant malgré les actions de préventions et les contrôles ;
  • un rôle majeur de l’alcool/stupéfiants dans l’évolution du nombre d’accidents corporels.

 

Le confinement instauré dans le cadre de l’épidémie Covid-19 est à l’origine d’une baisse importante du trafic routier en 2020 qui influe fortement sur l’évolution des indicateurs.

Le bilan 2020 de l'accidentalité dans le Gers s'établit ainsi à 106 accidents, 154 blessés et 11 tués. A noter la baisse de la gravité de ces accidents qui ont causé le décès de 11 personnes (21 en 2019) et blessé gravement 57 passagers et conducteurs.

atb

Profil des victimes : La population masculine est sur-représentée dans les accidents mortels avec 9 tués sur 11. Les usagers vulnérables sont très présents avec 5 tués : 1 motocycliste et 4 cyclistes. 4 personnes étaient âgées de 14 à 24 ans.

 

Causes des 10 accidents mortels (11 tués) en 2020 :Les pertes de contrôle du véhicule dues à la vitesse, à un malaise, à un défaut d'attention, à l’endormissement du conducteur sont à l’origine de 9 accidents mortels sur 10. Dans ce dernier cas, un des conducteurs impliqués était sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants. Parmi les facteurs aggravants, on peut noter 4 accidents mortels contre un obstacle fixe (arbres, murs). 2 personnes ayant perdu la vie en 2020 n’avaient pas attaché leur ceinture de sécurité.

Délits routiers

délits routiers

En 2020, les forces de l’ordre ont procédé à 680 retraits immédiats, contre 694 en 2019 (retrait immédiat pour vitesse supérieure à 40km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée et/ou taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,8 gramme/litre de sang et/ou consommation de stupéfiants).

Les forces de l’ordre et de sécurité ont procédé au contrôle de 72 automobilistes qui circulaient hors agglomération, à une vitesse enregistrée supérieure de plus de 50 km/h à la vitesse maximale autorisée.

Les forces de l’ordre ont procédé à la rétention immédiate de leur permis de conduire qui est suspendu pour 4 mois, et à la mise en fourrière administrative immédiate de 170 véhicules.

 

chiffres cles