La Lettre de l'Etat

Lettre de l'Etat N°64

 
 
  • Accidentalité du Gers : bilan 2013

Le bilan 2013 de l'accidentalité routière du Gers fait apparaître une forte baisse de tous les indicateurs par rapport à 2012 :

  • le nombre de tués a été divisé par 2 (12 tués en 2013 contre 24 en 2012),
  • le nombre de blessés a chuté de 23 % (157 blessés en 213 contre 205 en 2012),
  • le nombre d'accidents corporels a diminué de 18 % (127 accidents en 2013 contre 155 en 2012).

Les pertes de contrôle (dues à une vitesse excessive, un malaise, un défaut d'attention, ...) et les problèmes d'addiction (alcool et stupéfiants)  sont les deux principales causes des accidents mortels dans le Gers en 2013.

Dans 1 accident mortel sur 3, un des conducteurs impliqués avait un taux d'alcoolémie supérieur au taux légal, ou était sous l'emprise de stupéfiants ou sous l'emprise simultanée alcool + stupéfiants.

A souligner aussi que dans 1 accident mortel sur 3, la personne décédée ne portait pas ou n'utilisait pas son équipement de sécurité (ceinture, casque, gilet rétro-réfléchissant).

Le bilan 2013 de l'accidentalité routière dans le Gers est donc encourageant. Mais, la route connaît encore beaucoup trop de drames. Ce début d'année avec déjà trois morts, nous ramène à cette dure réalité.

Il convient donc de rappeler qu'en matière de sécurité routière, rien n'est jamais acquis.

C'est la détermination et l'implication de chacun d'entre nous qui pourront faire reculer durablement l'accidentologie et la mortalité routières.

Nous sommes tous concernés.

Consultez le bilan 2013 de l'accidentalité routière du Gers  sur l'Internet Départemental de l'Etat

Sécurité Routière - Tous responsables