Sécheresse 2022

 
 
Sécheresse 2022

80% DU DÉPARTEMENT DU GERS TOUJOURS EN CRISE

Mise à jour 10.11.2022

 

Au cours d’une année « normale », une surveillance accrue de la ressource en eau, pouvant conduire à restreindre les usages pour préserver la ressource, s’opère sur une période calendaire appelée la période d’étiage. Elle correspond à la période de basses eaux durant laquelle les usages provoquent un risque de défaillance de l’approvisionnement en eau.

Cette période s’étale généralement du 1er juin au 31 octobre de chaque année.

Toutefois, en certaines circonstances exceptionnelles, comme cette année, au-delà du 31 octobre, la ressource en eau demeure en tension, ce qui implique de poursuivre les restrictions.

[étiage1 : Période de l’année pendant laquelle le niveau d’un cours d’eau est au plus bas, prenant réglementairement fin au 31 octobre]

Secheresse crise

1. La situation dans le département du Gers

Sur l’Adour et sur l ‘Arros : une légère amélioration mais des efforts toujours de rigueur

Même si aucune réalimentation supplémentaire n’est possible sur l’Adour et sur l’Arros, les dernières précipitations tombées sur les Pyrénées ont permis de retrouver des débits relativement faibles mais stables dans les cours d’eau.

Pour que les mesures de restriction soient proportionnées, une surveillance renforcée est menée par les services de l’État, les gestionnaires et les stations d’eau potable concernées, pour anticiper une nouvelle chute des débits qui se traduirait alors immédiatement par la mise en place de nouvelles restrictions.

Ces deux zones passent en vigilance mais la situation demeure incertaine et requiert que chaque citoyen soit responsable et économe dans ses usages.

Seul le remplissage des retenues pourrait être retardé au mois de décembre pour ne pas

Sur le système Neste et sur les cours d’eau non réalimentés : une situation de crise qui dure

Les pluies qui ont touché le département de façon sporadique ces dernières semaines n’ont pas permis d’endiguer le tarissement des débits naturels ou de recharger les retenues.

Au vu des prévisions météorologiques annonçant un temps sec et doux jusqu’à la mi- novembre et de l’amenuisement progressif et continu des stocks de montagne et de piémont, le préfet a prolongé les mesures d’interdiction jusqu’au 30 novembre.

Les mesures actuellement en vigueur sont strictement proportionnées à la gravité de la crise.

Ces mesures reposent sur le comportement de tous les usagers : particuliers, professionnels et collectivités dont les équipements sont mis en difficultés par l’absence de ressource en eau. Il convient de poursuivre les efforts et de se montrer solidaire et responsable pour traverser cette situation inédite.

2. Récapitulatif des mesures d'interdiction sur le sous-bassin de la Neste et des rivières de Gascogne

Usage agricole

L’ensemble des prélèvements à usage agricole sont interdits sauf pour certaines cultures dérogatoires listées, sur certains axes hydrauliques, de façon exhaustive par l’arrêté (semis de colza semences, cultures maraîchères et légumières, horticulture, semences potagères, semis de prairie ou de légumineuses.)

Usage à partir du réseau d’eau potable :

  • Véhicules : interdiction de lavage des véhicules hors des stations professionnelles équipées d’économiseur d’eau, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires – alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les services intervenant au titre de la sécurité publique (pompiers, police, etc.).
  • Nettoyage extérieur : interdiction de nettoyage des terrasses, des toits et des façades ne faisant pas l’objet de travaux.
  • Voiries : lavage interdit sauf impératif sanitaire ou de travaux, et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques.
  • Piscines : interdiction de remplissage annuel des piscines pour les particuliers, les résidences privées et les hôtels. Vidange exceptionnelle des piscines publiques soumise à autorisation.
  • Plantations ornementales : interdiction d’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, jardins d’agrément et terrains de sport. L’arrosage des jardins potagers est interdit de 8h00 à 20h00.
  • Fontaines publiques : arrêt des fontaines en circuit ouvert ou fermé.
  • Plans d’eau de loisirs : interdiction de remplissage ou maintien du niveau des plans d’eau de loisirs, quelle que soit leur surface, pour particuliers et collectivités. Interdiction de vidange de plan d’eau dans les cours d’eau.
  • Stations d’épuration : surveillance accrue des rejets des stations d’épuration urbaines et industrielles. Travaux sur stations d’épuration et réseaux nécessitant le délestage direct dans le milieu récepteur, soumis à autorisation préalable et susceptibles d’être décalés jusqu’au retour d’un débit plus élevé.
  • Activités industrielles et commerciales : la consommation d’eau est limitée au strict nécessaire, avec renseignement hebdomadaire du registre de prélèvement.
  • Industries et Installations Classées pour la Protection de l’Environnement : les consommations en eaux sont limitées au strict nécessaire, selon les arrêtés préfectoraux d’autorisation. Si nécessaire, des dispositions doivent être prévues dans leur arrêté d’autorisation pour permettre le stockage des rejets dans le cas de leur interdiction. Le registre de prélèvement doit être rempli hebdomadairement.

Usage des sports nautiques

Les pratiques de sports aquatiques sont interdites sur les cours d’eau de première catégorie

Usage domestique et de loisirs (terrains de sport – espaces verts – potager...)

Aucun prélèvement n’est autorisé depuis les cours d’eau hormis pour ce qui concerne les
potagers, dans les mêmes conditions que les préleveurs agricoles.

Usage d’arrosage des terrains de golf

Les prélèvements pour l'arrosage des golfs sont limités, que l'eau soit issue du milieu naturel (nappe et cours d'eau) ou des réseaux d'eau potable.

Il est interdit d’arroser les terrains de golf, à l’exception des greens qui peuvent être arrosés entre 20h et 8h sauf en cas de pénurie d’eau potable et dans la limite de la consommation de 30 % du volume hebdomadaire de référence.

Les réserves dans les golfs, alimentées par une autre ressource que l’eau potable ou le prélèvement dans les nappes et cours d'eau sont librement utilisables par les gestionnaires.

Site d’information sécheresse du gouvernement :

http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

A consulter

Gestion de l'eau - arrêtés sécheresse en vigueur

Consultez l'arrêté préfectoral du 29 août 2022 portant limitation des prélèvements d’eau sur l’ensemble des axes réalimentés du système Neste

Consultez l'arrêté interpréfectoral portant interdiction des usages de l’eau sur la rivière Arros et sur l’Estéous en amont de Rabastens-de-Bigorre

Face à la sécheresse, ayons les bons réflexes

Sécheresse : Bérangère Couillard a réuni le Comité d'anticipation et de suivi hydrologique pour prévenir la dégradation de l'état de la ressource en eau et évoquer les actions mises en œuvre

En période de sécheresse, chaque usager de la ressource en eau est amené à réduire sa consommation d'eau au travers de mesures prises par arrêté préfectoral. Pour un particulier ceci peut par exemple concerner le remplissage des piscines, les horaires d’arrosage des jardins potagers, le lavage des voitures. Pour accéder au détail des mesures de restriction de l’usage de l’eau vous concernant, recherchez votre commune et localisez-vous sur la carte. Les mesures de restrictions sont consultables dans l’arrêté préfectoral.

Accédez au site Propluvia