COVID-19 - Une rubrique dédiée

 
 
COVID-19 - Une rubrique dédiée

Le confinement dans le Gers

Le 24 novembre, le président de la République a annoncé une adaptation du confinement du 28 novembre au 15 décembre.

Le département du Gers est donc concerné par ces mesures de lutte contre la propagation de la Covid-19 applicables sur l’ensemble du territoire.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h).

Des Foires Aux Questions sont en ligne -> lien

Les attestations de déplacement sont disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement

L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :

Décret n° 2020-1454 du 27 novembre 2020 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

A compter du 28 novembre, la limite des 1 km - 1 heure passe à 20 km – 3 heures, afin de permettre à chacun de sortir à l’extérieur, pour marcher, faire du sport, profiter de la nature. Mais elle ne vise pas à permettre des visites à des amis ou à la famille.

L’ensemble des commerces qui étaient jusque-là fermés, quelle que soit leur taille, peuvent rouvrir à partir de samedi 28 novembre.

Les déplacements :

Les déplacements restent interdits sauf dans les cas prévus par les attestations dérogatoires :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • Les déplacements pour effectuer des achats ;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite de trois heures et dans un rayon maximal de 20 kilomètres autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.

Des attestations permanentes restent nécessaires pour les déplacements domicile - travail et pour amener les enfants à l’école. Pour les autres motifs, les attestations individuelles sont à remplir à chaque déplacement.

Une amende forfaitaire de 135 € est appliquée en cas de non-respect du confinement.

 

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Compte tenu de l’évolution positive de la situation sanitaire, l’ensemble des commerces qui étaient fermés, quelle que soit leur taille, peuvent rouvrir à partir du samedi 28 novembre.

Cette réouverture doit se faire dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé, fruit des concertations qui ont eu lieu avec les représentants des professionnels, et qui prévoit une augmentation de la jauge de densité (8 mètres carré pour une personne) pour l’accueil du public.
Un protocole a été mis en ligne sur le site du ministère de l’économie .

En plus de ces règles, les commerces doivent fermer à 21H au plus tard, sur l’ensemble du territoire national, afin de limiter les déplacements et regroupements en soirée. Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies.

Les auto-écoles peuvent reprendre leur activité de préparation aux épreuves pratiques du permis de conduire, dans le respect du protocole sanitaire qu’elles appliquaient jusqu’ici. La préparation des épreuves théoriques continue de se faire à distance.

La reprise des visites immobilières est autorisée, pour les professionnels comme les particuliers, dans le respect du protocole sanitaire applicable.

De même que les services à domicile, là aussi dans le respect des règles sanitaires applicables.

En revanche, les bars et les restaurants resteront fermés, jusqu’au 20 janvier.

Protocoles à télécharger :

> Protocole sanitaire des commerces au 27-11-20 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,26 Mb

> Protocole d'organisation des visites | Transaction et location immobilière - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,58 Mb

                 

 

Activités culturelles

A compter du samedi 28 novembre, les commerces culturels, que ce soit les librairies, les disquaires, les galeries d’art, les magasins d’instruments de musique, peuvent rouvrir, comme tous les autres commerces.

A compter de samedi 28 novembre également, les bibliothèques et les archives sont de nouveau accessibles au public.

A partir du 15 décembre, sous réserve de l’évolution positive de la situation sanitaire, les musées, les cinémas et les salles de théâtre pourront rouvrir, dans le respect de protocoles sanitaires stricts.

 

Lieux de culte 

Les offices dans les lieux de cultes sont à nouveau permis à partir du 28 novembre, dans la limite de 30 personnes. Les cimetières ne sont pas fermés.

 

Vacances de fin d’année

A compter du 15 décembre, si les indicateurs sanitaires le permettent, les déplacements entre régions seront de nouveau possibles. 

Les déplacements vers l’étranger seront possibles. Compte tenu de l’évolution rapide de la pandémie dans le monde, il sera indispensable de se tenir informé avant d’envisager tout déplacement, en consultant les conseils aux voyageurs du Ministère des affaires étrangères au regard en particulier de la situation sanitaire dans le pays de destination et des éventuelles restrictions en matière d’accès et de séjour.

Pour les déplacements vers et depuis les territoires ultramarins, la production d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures est obligatoire. Les règles variant selon les territoires, il est impératif, là aussi, de se renseigner lors de la préparation du voyage.

S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une ouverture pour la période de noël.

 

Education

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation. 

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés restent en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible. Les restaurants universitaires ne peuvent que faire de la vente à emporter.

 

Personne âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.

 

Travail 

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

Situation sanitaire

La stratégie « tester, alerter, protéger, soigner » est plus que jamais d’actualité :

  • Tester plus rapidement (tests PCR en moins de 24h et antigéniques en 30 minutes)
  • Alerter grâce à l’application Tousanticovid , téléchargée plus de 10 millions de fois, qui permettra demain d’apporter une aide aux commerces, lieux de culture et restaurants à leur réouverture.

Les vaccins de première génération seront disponibles d’ici la fin décembre, début janvier et une seconde génération arrivera au printemps. L’État est mobilisé depuis plusieurs mois sur la question des vaccins :

  • Commande de doses par le biais de l’UE et répartis en fonction de la population de chaque État.
  • Pas d’obligation de vaccination.
  • Le suivi de la vaccination sera assuré dans la plus grande transparence par un comité scientifique et un collectif de citoyens sera également mis en place à cette fin.
  • Campagne de vaccination rapide et massive en 2 phases dont les recommandations seront bientôt présentées par la Haute autorité de santé. Les modalités pratiques seront définies par les autorités sanitaires avec l’Etat, les collectivités locales, les hôpitaux, les maisons de retraite et l’ensemble des médecins de villes. Seront prioritaires pour la première phase, les personnes fragiles/âgées, puis les vaccins seront déployés largement dans un deuxième temps.

Situation sanitaire en Occitanie

Coronavirus : dernier point de situation en Occitanie

Taux d'incidence dans le Gers

taux d'incidence

                        

Situation économique

Numéro spécial d'information sur les mesures d'urgence pour les entreprises en difficulté 0 806 000 245

Pour faire face à la crise économique et sociale, l’exécutif a annoncé la poursuite de la stratégie, du « quoi qu’il en coûte », et la création de nouvelles aides.

En plus de la prolongation et du renforcement des aides déjà existantes (activité partielle, prêt garantis par l’Etat, annulations et reports de charge…), le gouvernement renforce les aides pour toutes les entreprises fermées administrativement, quelle que soit leur taille.

Les entreprises pourront choisir entre le fonds de solidarité plafonné à 10 000 euros par mois, et avantageux pour les TPE et PME , ou une aide à hauteur de 20% du chiffre d’affaires de l’entreprise dans la limite de 100 000 euros par mois (calculée sur le CA mensuel de l’année précédente).

Cela permettra notamment d’aider des entreprises dont les loyers et les coûts fixes sont les plus importants. Ce dispositif durera le temps de la fermeture administrative des entreprises concernées. Il concernera 200 000 entreprises, pour un montant de 1,6 milliard d'euros par mois.

Dès samedi 28 novembre 2020, l’intégralité des commerces pourra rouvrir avec un protocole sanitaire renforcé. La ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion et le ministre de l'économie, des finances et de la relance sont favorables à l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à la fin de l’année, afin de répartir plus largement les flux des clients, et de permettre aux commerçants de compenser une partie de la baisse de leur chiffre d’affaire.

Des mesures de renforcement des dispositifs de soutien pour les jeunes on été également renforcées.

Dans le cadre du plan France Relance, la plateforme 1 jeune 1 solution met en relation les jeunes de moins de 26 ans cherchant un emploi, une formation ou une mission avec des entreprises.

Le nombre de bénéficiaires de la garantie jeune est doublé, il passe de 100.000 à 200.000 au plan national. En Ariège, 300 jeunes ont bénéficié de la  garantie jeunes  en 2020

L'appui pour trouver un emploi est lui aussi amélioré grâce à un dispositif spécifique réunissant accompagnement et aide financière, avec l’appui de Pôle Emploi et de l’APEC .

20 000 jobs étudiants seront créés pour accompagner les élèves décrocheurs. Ces contrats dureront quatre mois, à raison de dix heures par semaine, et coûteront 50 millions d'euros à l'État.

Le gouvernement a annoncé une nouvelle mesure pour les travailleurs précaires, permettant à ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019 mais qui n’ont pu recharger leurs droits en 2020 de bénéficier d'une garantie de revenus de 900 euros par mois de novembre 2020 à février 2021 inclus. Les travailleurs intérimaires et saisonniers (parmi lesquels beaucoup de jeunes) devraient notamment en bénéficier.

 

MESURES COMPLÉMENTAIRES EN VIGUEUR DANS LE GERS

Port du masque

Dans le Gers, le port du masque de protection est obligatoire pour  toute personne âgée de onze ans ou plus  :

- dans l'espace public aux abords immédiats et dans un rayon de 30 mètres autour de leur accès (entrées ou sorties)  :

  • des établissements suivants : établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE), centres de loisirs, écoles, collèges, lycées, établissements relevant de l'enseignement agricoles et ceux dispensant un enseignement universitaire. Cette obligation est étendue aux emplacements situés sur la voie publique correspondant aux arrêts de stations desservis par les véhicules de transport scolaire.
  • sur tous les types de marchés de plein vents ou couverts

- dans un rassemblement de plus de 6 personnes dans l'espace public et lieux ouverts au public

- aux abords immédiats et à l'intérieur des cimetières

- sur le parkings, aux abords et à l'intérieur de toutes les enseignes de la grande distribution, quels qu'en soient les domaines d'activités.

Transports routiers - Restauration

- Lieux autorisés à accueillir du public pour la restauration assurée au bénéfice exclusif des professionnels du transport routier :

  •    Le Chaudron - Village Sud - 32190 Saint Jean Poutge
  •    Le relais des Trouettes - 451 route de Tarbes - 32300 Miramont d'Astarac

Commerces

Le préfet du Gers a autorisé par arrêté du 27 novembre 2020  l’ouverture des commerces dans le département dès dimanche 29 novembre 2020, et tous les dimanches du mois de décembre 2020.

> Arrêté préfectoral du 27 novembre 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb

Accès aux établissements recevant du public et aux lieux ouverts au public :

  • l’exploitant peut refuser l’accès à son établissement aux clients ou usagers qui refusent d’utiliser le gel hydro alcoolique mis à leur disposition à l'entrée.

Infos des Chambres consulaires

Chambre de Commerce et d'Industrie du Gers

Cellule de crise CCI du Gers

Numérique de proximité

cci

Chambre d'Agriculture du Gers

Informations COVID19

ca

Chambre de métiers et de l'artisanat du Gers

Informations

cma

L'équipe de contact tracing de la CPAM du Gers répond à vos questions


france relance

Avec la pandémie de la COVID-19, la France, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire jamais vécue auparavant. Cette épreuve a eu des conséquences économiques immédiates et inédites. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase : celle de la relance et de la reconstruction.

Ce plan, de 100 milliards d’euros, est le plan européen le plus important en part du PIB. C’est 4 fois plus que le plan de 2008 pour répondre à la crise financière. C’est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l’emploi et préparer la société de demain.

Consultez la rubrique dédiée à ce plan