COVID-19 : Point sur la situation dans le Gers

COVID19 | Evolution de la stratégie vaccinale

 
 
COVID19 | Evolution de la stratégie vaccinale

La stratégie vaccinale évolue dans le Gers, au regard de la couverture vaccinale élevée et de l'évolution globalement favorable des indicateurs. Le taux d'incidence dans le Gers s'établit en effet autour de 50 pour 100 000 habitants tandis que quatre Gersois sur cinq ont un schéma vaccinal complet.

A compter du 1er octobre, la nouvelle étape de vaccination dans le Gers s’appuiera sur l’offre de proximité des acteurs du premier recours : médecins, pharmaciens, infirmiers et autres professionnels de santé habilités à la vaccination. Ils peuvent à partir de cette date s’approvisionner en vaccins Pfizer.

En parallèle, le maillage des centres de vaccination sera recentrée sur les rappels (deuxième dose et troisième dose) organisés semaines 40 à 42 dans les centres de vaccination de proximité ouverts à ce jour. Ces centres ne feront plus de primo-injections à compter du 1er octobre.

A compter du 25 octobre, quatre centres (Mirande - Auch -  Eauze  - L’Isle-Jourdain) demeureront actifs pour répondre tant aux enjeux des rappels vaccinaux pour les plus âgés, les personnes en situation de fragilité et/ou atteintes de comorbidités, ainsi que pour des primo vaccination pour les personnes souhaitant une vaccination contre la COVID 19.

Le 1er novembre, le transfert vers le numéro vert national le 0800 009 110 sera effectif avec la fin de l’activation du 0800.72.32.32 et les prises rendez-vous médicaux pourront se faire également via les sites doctolib ou sante.fr

La stratégie sera évaluée régulièrement durant le dernier trimestre 2021 au regard des besoins vaccinaux, de la structuration de l’offre vaccinale de proximité et des évolutions de la stratégie nationale de vaccination

Monsieur le Préfet souhaite de nouveau remercier à cette occasion l'engagement fort, et depuis le début de cette crise sanitaire, les professionnels de santé, le SDISService départemental d'incendie et de secours, le Conseil Départemental, qui aura joué un rôle déterminant dans la structuration du dispositif de vaccination, les communes et les intercommunalités, les associations agréées de sécurité civile ainsi que les bénévoles.