Vigilance orange "crue"

 
 
Vigilance orange "crue"

Depuis le 30 janvier 2021, le département du Gers est placé en vigilance orange, pour un phénomène de crues.

Consultez les informations sur https://www.vigicrues.gouv.fr/

Etat des routes départementales

Etat des routes nationales

Commentaire général sur la situation

Depuis le milieu de semaine, des perturbations pluvieuses se sont succédées, donnant des précipitations sur de nombreuses régions. Dans la nuit de vendredi à samedi, la tempête Justine a abordé le littoral de l'ouest, et a arrosé une bonne partie du pays samedi, puis le sud-ouest en particulier dans la nuit de samedi à dimanche.
Dans la nuit de dimanche à lundi, les cumuls ont été importants dans un grand quart sud-ouest.
Les réactions les plus notables sont observées sur la Midouze à Tartas, sur l'Adour, l'Osse à Vic-Fezensac, et la Garonne à Marmande.

Compte tenu de l'accumulation des précipitations sur le pays, les sols sont très humides, et bon nombre de cours d'eau sont placés en vigilance jaune ou orange.
Sur la plupart des tronçons en vigilance jaune, les niveaux des premiers débordements sont atteints.
Des débordements dommageables sont observés sur les tronçons en vigilance orange du nord du pays. Sur les tronçons en vigilance orange du sud-ouest, les crues sont en cours de formation, et des débordements localisés sont généralement d'ores et déjà constatés.
Par ailleurs, les coefficients de marée restent élevés lundi (92 -90). Conjugués à des surcotes et des débits fluviaux soutenus, ils occasionnent des débordements importants lors des pleines mers sur les tronçons estuariens placés en vigilance orange.

Évolution prévue

Le front pluvieux arrivé dimanche apporte des précipitations continues sur un grand quart sud-ouest jusqu'à lundi début de soirée.
Les sols étant humides voire saturés sur la plupart des régions, et certains cours d'eau connaissant déjà des niveaux élevés, les nouvelles précipitations alimenteront les crues en cours sur les cours d'eau placés en vigilance.

Situation hydrologique détaillée

Adour moyen (vigilance orange)

L'évènement pluvieux très actif ayant eu lieu ce week-end et lundi s'est achevé.
La crue formée a atteint les hauteurs maximales sur l'ensemble du tronçon.
La décrue se poursuit.

Crue importante.

En amont de la confluence avec la Midouze, l'Adour n'est plus débordante :
- À Riscle, la hauteur maximale de 2,59 m a été atteinte lundi à 11h00. Les niveaux ne sont plus débordants.
- À Aire-sur-l'Adour, la hauteur maximale de 3,02 m a été atteinte lundi à 16h00. Les niveaux ne sont plus débordants.
- À Grenade, la hauteur maximale de 4,10 m a été atteinte mardi vers 01h00. Les niveaux ne sont plus débordants.
- A St-Sever, la hauteur maximale de 2,05 m a été atteinte mardi vers 4h00. Les niveaux ne sont plus débordants.
À l'aval de la confluence avec la Midouze :
- A Pontonx, la hauteur maximale de 5,25 m a été atteinte mardi dans la soirée. Les niveaux continuent de baisser à une moyenne de 1 à 2 cm/h.
A Dax, la hauteur maximum s'est stabilisée ce mercredi autour de 5,85 m. La décrue s'est amorcée et se poursuit ce vendredi à une vitesse de 1,5 cm/h.

Midouze (vigilance jaune)

L'évènement pluvieux très actif ayant eu lieu ce week-end et lundi s'est achevé.
La crue formée a atteint les hauteurs maximales sur l'ensemble du tronçon.
La décrue se poursuit.

Crue importante.

Sur la Douze :
- à Cazaubon, la hauteur d'eau maximale de 3,34 m a été observée lundi à 23h45. Le niveaux ne sont plus débordants.
- à Roquefort, la hauteur d'eau maximale de 5,20 m a été atteinte mardi à 3h00. Les niveaux continuent de baisser à une moyenne de 1,5 cm/h.
Sur le Midou :
- à Villeneuve-de-Marsan, la hauteur d'eau maximale de 6,28 m a été atteinte mardi à 21h. Le niveau continue de baisser à une moyenne de 2 cm/h.
Sur la Midouze :
- à Mont-de-Marsan, la hauteur d'eau maximale de 6,16 m a été atteinte mercredi à 6h30. Le niveau continue de baisser à une moyenne de 3 cm/h.
- à Tartas, le niveau s'est stabilisé à son maximum de 3,60 m mercredi après-mid. La Midouze poursuit sa décrue avec une vitesse moyenne de 1 cm/h.

Conséquences possibles

                 

  • Des inondations importantes sont possibles.
  • Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l'ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.
  • Des coupures d'électricité peuvent se produire.
  • Les digues peuvent être fragilisées ou submergées.
Vigilance météo inondations