Pour des vacances en toute sécurité

 
 

Avant de quitter son domicile pour prendre la route des vacances en voiture, il convient de respecter un minimum de règles afin que tout se passe bien ! Sur place, à la mer comme à la montagne, les dangers sont partout, une petite piqure de rappel est également toujours importante avant chaque départ…

Tout commence par la préparation de son véhicule et cela ne se fait pas à la dernière minute : la vérification des freins, de la direction, de ses phares et feux, de l’usure et la pression de ses pneus, de sa batterie ou encore de ses balais d’essuie-glaces et de ses niveaux (huile, liquide refroidissement, liquide frein, pare-brise) sont des réflexes obligatoires à avoir ! Après la préparation technique, vient la préparation administrative (assurance, carte grise, permis de conduire, triangle et gilet de sécurité) et pratique (lunettes et pare-soleil) avant enfin le casse-tête du chargement qui veillera à répartir les poids sur l’ensemble du véhicule en ne laissant aucun objet non arrimé !

Contrôle de votre voiture

Durant le trajet, les règles élémentaires de base sont à respecter face aux dangers de la route et parfois des autres conducteurs : je commence par attacher ma ceinture et vérifie aussi celle de mes passagers, je laisse mon téléphone à mes passagers, je respecte les limitations de vitesse en vigueur, je fais une pause toutes les deux heures pour éviter les somnolences, je ne prends pas le volant sous l’emprise de l’alcool ou de médicaments potentiellement dangereux pour la conduite, et enfin je respecte les distances de sécurité pour prévenir de tout accident !

Abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée des véhicules au 1er juillet 2018

Le décret n° 2018-487, abaissant la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes nationales, départementales ou communales à double sens sans séparateur central, a été publié au Journal officiel le 17 juin 2018.

Depuis le 1er juillet 2018, le 80 km/h devient la vitesse du régime général. Elle s’applique à tous les usagers. Seule exception : les sections des créneaux de dépassement sur routes à 3 voies, sans terre-plein central, sont maintenues à 90 km/h (sauf indication locale contraire).

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %, soit 1 accident sur 3) : elle est également très présente dans les accidents gersois. La vitesse provoque et aggrave les accidents :

  • elle réduit les possibilités de manœuvrer à temps ;
  • plus on roule vite, plus le choc est violent et plus les conséquences sont dramatiques.

Une réduction de 10 km/h permet d’éviter ou d’amoindrir le choc en cas d’accident. Trois démonstrations techniques comparant les distances d’arrêt d’un véhicule, mesurant la vitesse d’impact après un freinage, et observant la différence de temps de trajet entre deux véhicules sont disponibles sur le lien suivant : http://www.securite-routiere.gouv.fr/connaitre-les-reg les/regl ementation-et-sanctions/baisse-de-la-vitesse-maximale-autorisee-de-90-a-80-km-h

Un bilan des effets de cette mesure sera dressé dans deux ans. Selon les plus grands experts en accidentologie, cette mesure pourrait permettre de sauver chaque année plus de 300 vies, alors que les voies concernées concentrent 55 % de la mortalité routière.

Types de routes dans le GERS et limitations de vitesses applicables au 1er juillet 2018

1 - Route à 2 voies en double sens de circulation sans séparateur central  
La vitesse est limitée à 80 km/h dans les 2 sens sauf autre indication de vitesse inférieure.  
 
80 km
 
             
2 - Route à 3 voies avec un créneau de dépassement pour un sens de circulation sans séparateur central  

Les vitesses sont limitées à :

- 90 km/h du côté du créneau de dépassement

sauf autre indication de vitesse inférieure ;

- 80 km/h dans le sens opposé

sauf autre indication de vitesse inférieure.

 
 
90 km
 
               
3 - Route à 2 x 2 voies avec séparateur central  
La vitesse est limitée à 110 km/h dans les 2 sens sauf autre indication de vitesse inférieure.  
110 km
 
Distances de freinage
Somnolence

> Téléchargez la plaquette ''Long trajet, comment organiser votre départ ?'' - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,99 Mb

A l’eau comme à la montagne

Quand le soleil brille et avant de se jeter à l’eau, la vigilance prime ! A la mer, à la piscine, à l’océan comme dans un lac, il y a tout le temps des zones dédiées à la baignade qui sont surveillées. Ces zones ne dispensent certainement pas d’un contrôle visuel élémentaire : tout d’abord les drapeaux de baignade qui indiquent la présence ou non de danger voire l’interdiction pure et simple de se baigner. Ensuite, il convient d’anticiper les éventuels dangers que sont la météo, sa forme physique et de se prémunir avec certains gestes dont une hydratation régulière (pas d’alcool avant et après !) notamment pour les jeunes enfants. Chaque année, l’été est particulièrement meurtrier au bord de l’eau et dans l’eau, il est donc nécessaire d’être toujours très vigilant avec soi-même et ses capacités et avec ses enfants que l’on doit toujours accompagner et munir de brassards lorsque ces derniers ne savent pas nager.

> Téléchargez le mode d'emploi de la baignade - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,69 Mb

Il n’y a pas que sur la plage que les bons réflexes sont à prendre durant l’été. Ceux qui découvriront la montagne se doivent eux-aussi de se prémunir de certaines règles élémentaires pour profiter de leurs vacances en toute sécurité. Dans un univers qui peut vite s’avérer hostile par méconnaissance de la montagne ou par une météo changeante, de bons réflexes doivent être pris comme tout d’abord choisir une activité à sa mesure, adaptée aussi bien à sa condition physique qu’aux difficultés rencontrées. Lors de sorties, il convient également de connaître et de préférer les terrains balisés pour rester sur le bon chemin et de se munir de cartes. Au cours des activités que vous allez faire, il est important d’adopter également une tenue adaptée mais aussi d’anticiper ses besoins en hydratation et en alimentation ! Une trousse de premiers secours, de la crème solaire, des lunettes de soleil font aussi partie des indispensables. La vigilance de vos enfants doit être d’autant plus accrue quand les dangers potentiels sont nombreux. Par ailleurs, de nombreuses activités comme les sports d’eau vive doivent être encadrées par des professionnels pour s’assurer d’une pratique en toute sécurité. Enfin, à la montagne comme à la mer, en cas d’accident il convient de protéger la victime, d’alerter les secours et de pratiquer les gestes de secourisme adaptés !

> Téléchargez le Mémento pour partir en montagne l’été en sécurité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,63 Mb

Les numéros à connaître

112 : numéro d’urgence sur tout mobile

18 : Pompiers

17 : Police / Gendarmerie

15 : SAMUService d'aide médicale urgente

3250 : Météo

OTV : un dispositif pour protéger votre habitation durant les vacances

Avec l’Opération Tranquillité Vacances (OTV) reconduite cette année, la Préfecture du Gers mobilise toutes les forces de gendarmerie et de police pour améliorer la sécurisation des résidences principales en l’absence de leurs occupants durant les vacances scolaires. Avec 132 cambriolages recensés durant les 5 premiers mois de cette année (-10% par rapport à cette époque en 2017), le département du Gers est bien évidemment concerné. Établi en 2006, ce dispositif étendu des vacances d’été à toutes les vacances scolaires, permet donc de programmer régulièrement des patrouilles de surveillance afin de vérifier l’intégrité des propriétés et prévenir les cambriolages. En effet, avant leur départ en congés, les résidents sont invité à prendre contact avec leur brigade de gendarmerie ou le commissariat de police nationale afin de leur communiquer leurs dates d’absence et leur lieu de villégiature. Des passages réguliers sont ensuite programmés dans le cadre des services des forces de l’ordre. Sur le site internet de la gendarmerie (www.gendarmerie.interieur.gouv.fr ), les particuliers peuvent télécharger un formulaire de demande et l’adresser à la brigade compétente.