Quartier libre, le Grand Garros fait son cinéma !

 

Quartier libre, le Grand Garros fait son cinéma ! d'octobre 2016 à juin 2017 - Résidence de la cinéaste Tamara Erde

Çà tourne au Grand Garros

Dans le quartier du Grand Garros, qui relève de la nouvelle politique de la Ville et où s'amorce une importante phase de rénovation urbaine, Ciné32 accompagne tout au long de l'année 2016-2017 une résidence de quARTier en cinéma , afin de favoriser la rencontre entre les habitants, les acteurs du territoire, un artiste, une oeuvre et une démarche créative.

L'artiste retenue pour mener à bien cette résidence est la cinéaste Tamara Erde.

Elle propose de réaliser des courts films en collaboration avec les habitants : certaines mèneront une investigation sur l'historique du Grand Garros, d'autres s'intéresseront au quartier actuel et les plus visionnaires le projetteront dans un futur rêvé.

L'ensemble des créations audiovisuelles seront accessibles sur internet via une plate-forme dédiée.

Ce projet trouve naturellement sa place dans le cadre des actions de Ciné32, soucieux depuis longtemps d'ouvrir au plus grand nombre les plaisirs multiples du cinéma, formidable vecteur de savoirs, d'émotions et de faire ensemble.

Cette résidence, initiée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, est soutenue par l'Agglomération du Grand Auch, la préfecture du Gers, le Conseil Régional Occitanie et la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

 
garros4

Tamara Erde est présente deux semaines par mois dans le quartier pour ce travail de co-construction et de conception du web documentaire avec les groupes de travail. Afin de donner de la visibilité à son projet culturel auprès des habitants, Ciné 32 a créé une identité visuelle et des outils de communication visibles sur un local mis à disposition au sein du Grand Garros.

Elle accompagne les habitants pour créer différents courts métrages qui seront diffusés sur le web documentaire. Dans cet objectif, elle a constitué plusieurs groupes d’habitants « réalisateurs » qu’elle réunit régulièrement.

  •  7 personnes réalisent un documentaire. Le sujet est axé sur l’histoire et la mémoire du quartier en lien avec la déconstruction des deux bâtiments Porthos et D’Artagnan
  • 27 enfants des écoles D’Artagnan et Jean-Jaurès travaillent sur des chorégraphies sous forme de clip vidéo qui seront tournés dans différents sites du quartier. Les chorégraphies font référence à des traditions issues de la culture d’origine des enfants.
  • 17 adultes élèves de l’INSTEP nouveaux arrivants apportent un regard neuf sur le quartier
  • 9 habitants travaillent sur la réalisation d’une fiction sur le thème suivant : « les enfants du Garros dirigent le quartier ».
  • 14 jeunes de la salle polyvalente réalisent des portraits d’habitants
 
garros2
garros0
 

Au total, ce sont 74 personnes qui participent directement à la création des courts-métrages avec Tamara ERDE. A ceux-là, il convient de rajouter les publics que Tamara rencontre et accompagne dans le cadre de leurs projets personnels : les lycées de Mirande et du Garros notamment.

En parallèle, l’artiste tourne à titre personnel un documentaire sur le foyer de la Hourre. Ce documentaire est coproduit par Ciné 32 et par un producteur privé.

Ciné 32 accompagne également des actions de projections cinématographiques spécifiques sur le quartier du Grand Garros. L’opérateur culturel souhaite s’inscrire dans la durée et pérenniser une présence sur le quartier même après la fin de la résidence en organisant de temps en temps des projections au sein de salle polyvalente.

Un groupe d’habitants participe d’ores-et-déjà à un comité de programmation qui a pour but de sélectionner les films qui y seront présentés. C’est l’occasion de développer leur culture cinématographique et de les sensibiliser aux films d’auteur.

Aux séances plein-air mises en œuvre par Ciné32 depuis plusieurs années, ont été ajoutées cette année, des séances gratuites dans un camion Cinémobile lors du festival « Indépendance(s) et créations » en octobre 2016 et une séance à la salle polyvalente à un tarif de 2€. La projection du film « L’ascension » en janvier 2017 a fait salle comble, à grands renforts de communication dans le quartier cependant. La prochaine projection se déroulera le 31 mars 2017 au sein de la salle polyvalente avec le film de Grand corps malade, « Patients ».

Au 25 mars 2017, 865 personnes ont participé aux actions culturelles (projections, comités de programmation ou groupe de réalisateurs notamment).