Evénements

Inauguration du nouvel espace accueil du commissariat d'Auch

 
 
Inauguration du nouvel espace accueil du commissariat d'Auch

Le lundi 22 octobre 2018 en présence de Catherine Séguin, préfète du Gers et de Marie-France Pipereau, directrice départementale de la sécurité publique du Gers, le nouvel accueil du commissariat d'Auch a été inauguré.

Désormais, après 5 mois de travaux, le nouvel espace accueil du commissariat est :

- sécurisé, avec un sas, un vitrage blindé, un bouton poussoir d’urgence au niveau de la banque de réception,

- adapté aux personnes à mobilité réduite et aux personnes malentendantes et malvoyantes,

-  et il permet également de recevoir les plaintes avec plus de discrétion, grâce au déplacement de la salle d’accueil.

Cet accueil rénové est pour les agents, synonyme de meilleures conditions de travail et pour les usagers, celui d’un meilleur accueil.

Ces travaux d'un coût de 86 000 €, s’inscrivent donc pleinement dans l’un des fondamentaux de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) : celui de la satisfaction des besoins et des attentes des usagers.

Dans le cadre de la PSQ, de nouvelles stratégies locales de sécurité ont été élaborées  et 4 objectifs prioritaires ont été ciblés :

- un renforcement de la présence des forces de sécurité sur la voie publique pour resserrer le lien avec la population,

- la poursuite d’une action plus efficace et adaptée à notre territoire,

- un partenariat local densifié,

- et l’amélioration de la qualité de l’accueil des usagers et plaignants au commissariat et dans les brigades de gendarmerie.

 

La rénovation du parc immobilier, dont a bénéficié le commissariat, est l’un des leviers mis en œuvre.

D’autres moyens seront utilisés pour améliorer l’accueil, notamment des moyens numériques, avec un système de pré-plainte en ligne ou la dématérialisation pour limiter les déplacements.

La prise en charge des femmes victimes de violences fait également l’objet d’une attention particulière. Des formations sont organisées à destination des personnels, pour améliorer l’accueil des victimes, la prise en compte de leur situation et le traitement de la procédure.

Pour les forces de police et de gendarmerie, la réalisation des différents objectifs de cette stratégie de sécurité permettra de recentrer leur action sur leur cœur de métier : la sécurité et la lutte contre la délinquance.

Sur ce point, on peut se féliciter de la baisse des faits constatés en zone police (-17 % entre 2017 et 2018, à ce jour) et d’un taux d’élucidation en hausse (+4 % environ), qui ne font cependant pas oublier l’évolution de certaines formes de délinquance.

Il est donc nécessaire de donner aux forces de l’ordre les moyens d’agir et ces nouveaux locaux y contribuent.