Hommage rendu au major de police Freddy ALLART

 
 
Hommage rendu au major de police Freddy ALLART

Le major de police Freddy ALLART, affecté à l'unité zonale de motocycliste du Nord, est décédé le 1er septembre 2020 des suites de ses blessures reçues en opération.
Alors qu'une cérémonie d"hommage lui est rendue par le directeur général de la police nationale et le préfet de la région Hauts-de-France à Lambersart ce mercredi 9 septembre, une minute de silence, précédée de la lecture du message du ministre de l'intérieur (ci-après) a été observée à la préfecture du Gers à 11 heures.

         


Message du ministre de l’intérieur lu par Xavier Brunetière, préfet du Gers

 

À cet instant même débute la cérémonie d’hommage rendue au major de police Freddy ALLART, affecté à l’unité motocycliste de la zone Nord des compagnies républicaines de sécurité, décédé en mission le 1er septembre dernier.

Freddy ALLART entre dans la police nationale comme adjoint de sécurité en 2002. Il réussit le concours de gardien de la paix en 2007 et est affecté à l’issue de sa scolarité à la direction de l’ordre public et de la circulation de la Préfecture de Police. Il rejoint en 2013, la direction centrale de la police aux frontières, et y exerce pendant 5 années à l’Aéroport Charles-De-Gaulle. Il rejoint, le 1er septembre 2018, l’unité motocycliste de la zone Nord des CRSCompagnies républicaines de sécurité.

Le 1er septembre, à 8h, le gardien de la Paix Freddy ALLART, part de la commune de Lambersart avec cinq de ses collègues, pour rejoindre Toulouse dans le cadre d’une mission de Police de sécurité du quotidien. Aux alentours de 15h20, sur l’autoroute A10, à hauteur de la commune de Saint-Martin-de-Saint-Maixens, le gardien de la paix Freddy ALLART pilotant sa motocyclette, se déporte sur le côté et percute la remorque d’un poids lourd avant de chuter au sol.

Il décédera à 15h30.

La médaille de la sécurité intérieure et la médaille d’honneur de la police nationale – échelon or – lui ont été décernées à titre posthume.

Il a été promu major de police.

Monsieur ALLART était père d’une fille de 10 ans.

Je vous demande de vous associer à cet hommage, rendu au même moment dans tous les services du ministère de l’intérieur, en respectant une minute de silence à la mémoire de ce policier.

 

image
image